+ d'infos

développement durable

mercredi 19 juillet 2017

Interview de l’équipe Développement Durable

Jean-Philippe est responsable du développement durable pour le Festival du Roi Arthur, une des préoccupations majeures de l’association.

 

Pourquoi le festival attache une telle importance à son impact écologique ?

Pour plusieurs raisons : d’abord et avant tout, le festival a lieu sur des parcelles destinées à la culture de céréales qui nous sont prêtées gracieusement par des agriculteurs. Sans ces derniers, il n’y aurait pas de festival ! Nous devons donc restituer les champs en parfait état.
Par ailleurs, de plus en plus de festivaliers et de partenaires apprécient les efforts fournis par l’association dans ce domaine. Le site est de plus en plus propre, le tri est mieux fait et les « dons » des partenaires permettent de pérenniser nos actions.
Enfin, l’adhésion au collectif des festivals, effective cette année, nous permet d’avoir un bon soutien technique par le biais de réunions d’échanges et de formations. Pour compléter ça, je suis bénévole sur 2 autres festivals.

 

En quoi consiste ta mission ?

En tant que responsable gestion des déchets, mon travail est échelonné sur l’année, je dois :

  • Etudier les plans pour estimer les besoins en poubelles et matériels.
  • Faire l’inventaire du matériel et des fournitures et contacter les partenaires pour avoir le nécessaire.
  • Participer, avec l’aide du pôle matériel, à la réalisation ou à la rénovation d’éléments (table de tri, poubelles …) afin de faciliter le travail des bénévoles pendant l’évènement.
  • Calculer les besoins en bénévoles et établir le planning que je transmets au pôle concerné.
  • Participer à des différentes réunions de préparation.
  • Pendant le montage je dois, avec l’aide de bénévoles, mettre en place les poubelles et les différentes structures dont on a besoin et tout ranger / démonter après le festival.
  • Pendant le festival, je dois gérer les équipes de bénévoles avec le soutien de référents afin que le nettoyage du site, la collecte et le tri des déchets soient bien réalisés.
  • Après le festival, j’analyse les pesées des différents types de déchets et je fais le bilan général du pôle en prenant en compte les points positifs et négatifs.

 

Peux-tu nous en dire un peu plus sur la table de tri développée par et pour le festival ?

Cette table de 2 mètres sur 3 est posée sur un plancher et se situe entre 2 caissons de 30m3 contenant les ordures ménagères, d’un côté, et le recyclable, de l’autre.
Elle été conçue et continue d’être modifiée afin :

  • d’obtenir un tri de qualité (moins d’1% d’erreur en déchets recyclables) et de trier un maximum de déchets pouvant être valorisés afin d’éviter leur enfouissement.
  • d’améliorer les conditions de travail des bénévoles (mécanisation de l’alimentation en déchets, travail à hauteur pour garder le dos droit etc.).

 

En quoi les festivaliers et les bénévoles peuvent participer à cet effort de propreté ?

Tout le monde doit participer à la propreté du site global du festival et du village ! De nombreuses poubelles sont mises à disposition. Cette année, il devrait même y avoir des tri-flux (bidon pour le verre, sac jaune pour le tri et sac transparent pour les ordures ménagères).
Sur le camping, un jeu du tri est organisé pour motiver les campeurs. Et cette année, afin d’améliorer la propreté et la sécurité, le verre y sera interdit.
En somme, plus le site est propre et le tri des déchets bien fait, plus la qualité d’accueil des festivaliers est bonne et le travail des bénévoles, facilité!

 

Si vous deviez décrire le festival du roi Arthur en un mot …

Diversité. C’est ce qui fait vivre et durer le festival ! Diversité des connaissances, des compétences, des classes sociales … Bref tout ce qu’il faut pour se sentir bien !


Site : La Confiserie - Mentions légales