+ d'infos

lundi 26 août 2019

45 000 Mercis, le Roi Arthur fait carton plein !

C’est un beau succès. Un festival à guichet fermé. Une météo idéale. Et des chiffres qui commencent à donner le tournis :

  • 45 000 festivaliers pour 3 jours de concerts ;

  • 1000 bénévoles présents tout au long du weekend ;

  • 300 partenaires ;

  • 1,7milion de budget dont 600 000 euros dédiés à la programmation ;

  • 17 jours de montage ;

  • 7500 repas servis aux bénévoles ;

  • 200 000 bières vendues en 3 soirs;

  • 25 000 m2 de camping incluant les 9m2 de la plus petite boite de nuit du monde

Les organisateurs sont fiers et heureux.

 

Retour sur la troisième soirée :

Ils étaient nombreux à attendre l’ouverture des portes ce dimanche à 15h30. Beaucoup de familles, des jeunes pour qui c’est la première expérience de festival. Le soleil est aurendez-vous et l’ambiance bon enfant.

Voyou ouvre le bal avec une pop légère et rafraîchissante. Synthé, piano, trompette etclaquements de doigts, on voyage avec lui d’un univers à l’autre.

Les congolais de Jupiter & Okwess prennent la suite. Du rock, des touches funk, une rythmique nerveuse et un public très réceptif.

Devant la scène Excalibur, un groupe de spectateurs déjà dense attend impatiemment le groupe du moment : Trois cafés gourmands. L’air de rien, le trio déroule ses tubes : « ànos souvenirs », « évidemment », « ainsi va la vie ». Avec énergie et sincérité, il comble un public déjà conquis.

Surprise de la soirée : le « airband » Airnadette fait son entrée. Ces super-héros du playback se lancent dans un spectacle totalement déjanté. Le public hésite puis se prend au jeu et accompagne les protagonistes dans leur quête improbable de Gunther Love guidés par des répliques de films cultes et les plus grands tubes des dernières décennies. Un régal !!

Au moment où Angèle s’apprête à monter sur la scène Excalibur, l’impatience des festivaliers est palpable. L’artiste prévient : « c’est mon dernier concert en festival avantlongtemps. Je veux profiter de chaque instant avec vous ! ». Pendant une heure et sansdiscontinuer le public l’accompagne, danse et entonne ses tubes. Une bellecommunion.

Place au rock : Triggerfinger, trio également venu de Belgique, enchaine. Costumes élégants et coiffures soignées, ils offrent au public des riffs incendiaires.

C’est à The Avener que revient la lourde tâche de clore ce weekend de folie. La plaine du Mafeu vibre et résonne. Littéralement, elle s’enflamme pour ce bouquet final.


Site : La Confiserie - Mentions légales